La lisière agricole

Crédit : Güller Güller – RHDHV – EBP/RR&A – PaulvanBeek

La lisière marque la limite de l’urbanisation et répond à l’objectif du SDRIF du maintien d’un Front Urbain d’Intérêt Régional.

D’une superficie de 11 ha environ, elle fait partie de la ZAC et du périmètre de la future zone agricole protégée et constitue une transition douce entre la ville et les grandes cultures du Carré agricole.

Ouvrir la campagne sur la ville

L’objectif de la lisière est de favoriser les échanges entre producteurs et citadins, au travers de nouvelles formes d’agriculture locale (cueillette, jardins partagés), de nouvelles filières énergétiques (compostage) et de circuits courts (ventes de produits locaux), etc.

Le projet agricole de la lisière s’intègre dans la stratégie de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) du Triangle de Gonesse et s’articule autour de quatre axes :

1) Respecter l’environnement (eau, sols, biodiversité, énergie,…) en favorisant l’agriculture durable et les projets économes en ressources.

2) Intégrer l’agriculture à l’économie du quartier et du territoire en permettant l’installation de jeunes agriculteurs, de porteurs de projets locaux et le développement de filières en lien avec la construction du quartier.

3) Créer du lien entre la ville et le territoire au travers de circuits courts (surtout alimentaires), de lieux de rencontres et d’une économie circulaire.

4) Rendre le quartier agréable à vivre et innovant en soutenant des projets variés, en lien direct avec le quartier et des équipements innovants.